СПЕТР Д'ОТОКАР, fanfare de l'Ouest des Balkans

Créée en 2005, cette formation d’une douzaine de musiciens, est constituée de Trompettes à palettes, Saxophone, Barytons, Hélicon et Percussions (Tapan, Darbouka, Caisse Claire) ; instrumentation typique des orchestres des Balkans.

Depuis son origine, Le Spectre d’OTTOKAR s’est attaché à interpréter de la façon la plus authentique cette musique, pour cela, les musiciens se sont inspirés des plus grandes formations existantes (Kočani Orkestar, Fanfare Ciocarlia, Boban Markovič Orkestar…)

Musique exclusivement de tradition orale, c’est donc tout naturellement que les musiciens sont allés, par deux fois, rencontrer les plus grands orchestres au festival de Guča en Serbie.

Cette manifestation, le plus grand festival de cuivres au monde, attire chaque année depuis 53 ans des centaines de milliers de personnes et fait de Guča un véritable Woodstock serbe où la trompette est reine.

En 2011, face aux  meilleurs orchestres de Serbie, Macédoine, Bulgarie et Roumanie « Le Spectre d’Ottokar » s’est placé en deuxième position au concours international de Guča derrière les champions nationaux serbes.

Fort de cette récompense, « Le Spectre d’Ottokar » enregistre et autoproduit son premier album  «  Back from Guča ».

Il organise également au printemps 2012 des séances de travail avec les musiciens du Kočani Orkestar.

De retour dans les Balkans, « Le Spectre d’Ottokar »  remporte  le 9 août 2012 le Prix du Meilleur Orchestre au concours international de Guča ; c’est la première fois qu’un orchestre étranger se place devant les formations Serbes.